Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 00:00

Saint Saëns : Spectacle

 

L'Association DIVERTI-SAENS

 

vous propose d'assister à un concert

 

" L'HARMONIE DE LA VILLE D'EU FAIT SON CINEMA !!! "

 

le samedi 23 octobre 2010

 

à 20h30

 

au cinéma théâtre de Saint-Saëns

 

entrée 5 € (3 € pour les enfants)

 

Venez (re)découvrir les plus grands thèmes du 7ème art, évasion garantie !!!

Repost 0
Published by ben.m - dans culturel
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 00:00

Dieppe : Economie

 

Sauvons l’IFCASS

Le Ministère prévoit pour 2011 une baisse de 50% de la subvention pour l'IFCASS. Il prévoit ensuite 0 euros pour cet Institut en 2012, ce qui implique la fermeture de l'établissement dès juin 2011. Dès aujourd'hui l'ensemble du personnel se mobilise ! lls ont  besoin de nous!

La mobilisation doit se poursuivre.

 

L’Institut de formation aux carrières administratives, sanitaires et sociales (IFCASS) intervient sur le champ de l’insertion, par la formation et la validation des acquis de l’expérience, au profit d’un public issu des DOM-COM et du bassin d’emploi Dieppois. Il est un outil de lutte contre le chômage.

 

Au départ, service national délocalisé du Ministère des affaires sociales, l’IFCASS a été transformé, le 4 septembre 1997, en groupement d’intérêt public (pour une durée de 10 ans), constitué entre l’Etat, représenté par le ministère chargé de la santé et le ministère de l’outre-mer (75% des droits statutaires) ; la ville de Dieppe, le centre hospitalier de Dieppe et L’Agence De l’Outre-mer pour la Mobilité (LADOM, ex ANT) pour les 25% restants.

 

Sa convention constitutive a été reconduite pour 10 ans en 2007 après un rapport d’audit stratégique rendu par l’Inspection Générale des Affaires Sociales en avril 2006 et une réunion interministérielle tenue le 30 novembre 2006.

 

Pour mener à bien ses missions, l’IFCASS dispose d’un budget d’environ 3 millions d’euros et emploie une cinquantaine d’agents (47 ETP) dont 19 fonctionnaires détachés et 31 agents contractuels.

 

L’IFCASS est installé dans une ancienne caserne propriété du Ministère de la défense. Elle fait l’objet d’une mise à disposition gratuite.

 

 L'activité de l’établissement 

L’IFCASS accueille environ 290 stagiaires par an. Ils se répartissent sur les trois activités de l’Institut :

 

·         la préparation aux concours d’entrée dans les écoles du paramédical et du social (infirmiers, aide-soignant, assistante sociale, éducateur spécialisé ou de jeunes enfants,…), et des concours administratifs de catégorie B et C : 225 stagiaires,

 

·         les formations conduisant aux diplômes d’Etat d’aide médico-psychologique (DEAMP) et d’assistant de vie sociale (DEAVS) : 47 stagiaires,

 

·          la validation des acquis de l’expérience en vue de l’obtention des diplômes d’Etat d’aide médico-psychologique, d’auxiliaire de vie sociale, d’aide soignant et de d’assistant familial : 15 à 20 candidats.

 

L’IFCASS accueille une majorité de jeunes gens issus de l’outre mer (193 en 2009/2010) et essentiellement féminin. Cette situation explique l’existence de l’internat (180 places) et du service de restauration.

 

Il intervient dans le champ sanitaire et social, sur l’aide à la personne, et peut faire état d’un taux d’insertion se situant autour de 80 %. Il participe pleinement à la continuité territoriale en ouvrant les champ des emplois du paramédical et du social aux jeunes issus de l’outre-mer.

 

 Le projet de fermeture de l’Institut

Aujourd’hui, la Direction générale de la cohésion sociale a acté le désengagement des ministères sociaux en inscrivant au PLF 2011 une subvention divisée par 2. De 1 679 620 €, elle passerait à 839 810 €, puis à 0 € en 2012. Sur un budget de 3 millions, cette baisse conduit immanquablement à la fermeture de l’établissement dès juin 2011.

 

Les justifications avancées reposent évidemment sur des considérations de budgétaires, mais surtout sur une inadéquation entre le programme d’inscription des crédits et la mission de l’IFCASS.

 

 L’intérêt et l’efficacité de l’établissement ne sont pas remis en cause.

 

 Sa sauvegarde consiste donc de rétablir les crédits à hauteur de 1 679 620 € et de proposer une inscription sur un autre programme porté par le Ministère de l’outre-mer ou du travail.

 

Plus d'infos sur ces formations : visitez le site Internet www.ifcass.fr

 

"Il faut laisser la chance aux autres, les politiques disent sans cesse que la jeunesse est désœuvrée alors pour quoi les priver d'une telle formation. Formation riche qui apporte tant sur la connaissance d'un métier mais qui est aussi une véritable aventure humaine. En Martinique personne n'avait rien à me proposer je passais mon temps à la mission locale sans que ces démarches ni aucune finalité. L'IFCASS ma permis de construire mon projet professionnel...

J'ai une pensée également pour tous les formateurs qui font leur métier avec passion" (Emeline)

 

 "Pourquoi fermer un tel établissement ? Parce qu'il apporte de bonnes formations ?

Ce lieu est unique pour les DOM-TOM ainsi que pour les métropolitains, il apporte de bonnes connaissances, de bonnes formations pour se préparer à un concours paramédical, social et administratif. De plus, il apporte de bonnes leçons de vie et permet des échanges de cultures.

Alors, pourquoi mettre fin à tous ces privilèges, c'est vraiment du n'importe quoi." (Amandine)

 

 "Grâce à l'IFCASS je suis en bonne voie pour réaliser mon projet professionnel, c'est une chance pour les jeunes des DOM-TOM que cette école existe! Ce serait un crime de la fermer car de nombreux jeunes se retrouveraient sur le carreau! et le taux de chômage ne ferait qu'augmenter!!" (Rebecca)

 

 

 

" L'IFCASS est l'institut qui m'a permis de mieux appréhender mon entrée dans la vie active mais également de réussir le concours d'agent. Par ailleurs, l'institut est un parfait lieu d'adaptation pour les domiens découvrant la métropole et une formidable expérience de vie !

Je suis révoltée qu'on puisse même penser à sa fermeture...!!" (Muriel)

 

 « Moi aussi j'ai été élève en 2004-2005, et j’veux pas que l'école se ferme car a moi elle m'a beaucoup apportée que ce soit au niveau professionnel, ‘car aujourd'hui j’suis aide-soignante, qu'au niveau personnel! j'ai passé de très beaux moments et j'ai rencontré des personnes formidables! et je souhaiterais que cela continue pour d'autres. de plus l'IFCASS permet aux jeunes qui viennent des DOM-TOM de se construire un avenir professionnel, à mieux s'adapter en métropole.

J'espère de tout mon coeur qu'on ne fermera pas cette école et je remercie toute les personnes qui y travaillent et les élèves de se battre pour cette école!

(si j'était en métropole j'aurai été des votres pour le défilé mais toute ma pensé y est). merci" (Dominique)

 

 " l'IFCASS est un lieu ou les jeunes des dom peuvent acquérir une formation qui se voit parfois refuser dans les départements d'outre mer, il est necessaire de maintenir cet établissement ouvert afin que non seulement les jeunes puissent avoir un avenir et que le chomage cesse dans nos iles. c'est un établissement ou la discipline, le respect et l'humanité règne, qualité que l'on ne retrouve pratiquement plus dans les établissements scolaires. je suis contre cette fermeture" (Laurie)

 

 "Ce même établissement existait à Nantes où j'ai fait une année de septembre 1973 à mai 1974 ; j'avoue que la formation que j'ai eue m'a beaucoup aidée pour les concours administratifs. Aujourd'hui, c'est ma fille Muriel qui me fait passer le message de l'ifcass qui va peut-être fermer ses portes et ce serait vraiment dommage pour les domiens" (Marie Hermine)

 

 "Comment une fois de plus balayer d'un revers de manche plus de 50 ans d'histoire locale ? Cet établissement, unique en France est un lieu d'apprentissage, soit, mais il est surtout le seul lieu d'échanges entre la métropole et les DOM-TOM ! Comment, peut-on, à l'heure d'aujourd'hui fermer un établissement de formation aux carrières sanitaires et sociales alors que ce secteur est toujours porteur d'emplois ? Va-t-on une fois de plus supprimer un" Service public" ? Va-t-on, une fois de plus sinistrer Dieppe en ajoutant à la longue liste des chômeurs les 50 emplois que L'Ifcass offre ?"( Sophie)

 

 " Nous devons préserver l'IFCASS, pour son utilité sociale, pour sa qualité de formation, pour son importance pour la vie économique et sociale de la ville de Dieppe. Nous mettrons tout en oeuvre pour vous accompagner dans ce combat. Bien cordialement'  

François Lefebvre, adjoint au Maire de Dieppe

Source : http://ifcass.over-blog.com

Vous pouvez soutenir l’IFCASS en signat la pétition en ligne sur http://ifcass.over-blog.com

Repost 0
Published by ben.m - dans économie
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 00:00

A DONNER CONTRE BONS SOINS

 

 

Uniquement contre bons soins et beaucoup d’attention…j’ai deux chatons males à donner. Ils sont sevrés et vont dans leur lieu d’aisance (litière)…mangent de tout. Ils ne demandent qu’à être chouchoutés. Je suis « obligée » de me séparer d'eux , car j’ai déjà leur mère que je viens de faire opérer, leur grand-mère opérée elle aussi..., une autre chatte qui s’est adonnée à la maison…ainsi qu’un énorme matou…

Ma maison n’étant pas l’arche de Noé, si vous voulez adopter un petit animal, contactez-moi au 06.09.88.55.06, car il n’en reste que deux…

Je les ai baptisés, histoire de leur donner un nom lorsque je m’en occupe.

Amicalement, M.H

image001.jpg@01CB6E8A.C13E0300 chatons Tyra et Ocelot 003

Repost 0
Published by ben.m - dans Les bons plans
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 00:00

 

Fait de société : le bruit

 

Nuisances sonores

L'émission de bruit est inhérente à l'activité humaine.

 

Toutefois, certains bruits provoqués par l'activité humaine peuvent être constitutifs de nuisances sonores. La loi civile et quelquefois la loi pénale permettent de faire mettre un terme ou de réduire des bruits persistants.

 

Néanmoins, il existe des bruits incontournables tels que pleurs d'enfants, ouverture et fermeture de portes, déchargement de colis lors d'une livraison, etc.

 

Mesurez bien le caractère gênant et persistant des bruits. N'engagez une action qu'à bon escient, vous pourriez être condamné à des dommages intérêts en cas de procédure abusive.

 

TROUBLES DE VOISINAGE

" La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui" (extrait de l'article 4 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789). Le respect d'autrui commence par le respect de ses voisins.

 

Si la vie en société impose le voisinage, chacun doit jouir de son logement en toute tranquillité.

Si vous rencontrez des problèmes avec un de vos voisins, essayez toujours de le régler à l'amiable.

 

- Bruits de voisinage

Vous êtes gêné par des bruits persistants (cris, aboiements de chiens, chutes d'objets, etc.) provoqués par un voisin.

En cas d'échec d'un règlement à l'amiable, faites établir un constat par la police ou la gendarmerie ou par un huissier.

 

Vous pourrez ensuite adresser une injonction par lettre recommandée à l'auteur des bruits.

 

S'il n'y a aucune amélioration, vous pourrez alors demander des dommages intérêts pour trouble de jouissance auprès du tribunal d'instance de votre domicile (procédure civile) ou porter plainte contre l'auteur des bruits (contravention de tapage diurne ou injurieux, délit d'agression sonore).

 

- Conflit de voisinage

Les rapports entre voisins dégénèrent parfois.

Vous disposez de recours. Renseignez-vous auprès de la mairie, du tribunal d'instance ou du tribunal de grande instance de votre domicile.

 

Si le conflit dégénère en menaces ou voies de fait (jet d'objets notamment de détritus, dégradation sur vos biens tels que pneus crevés, etc.), portez plainte auprès du commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie.

 

TAPAGE NOCTURNE

 

La contravention de tapage nocturne est constituée par des bruits, émis de nuit, troublant la tranquillité d'autrui.

 

Demandez à l'auteur du trouble d'y mettre fin. En cas de refus, appelez la police.

 

AUTRES BRUITS PERSISTANTS

Vous êtes gêné par des bruits provenant de la circulation de véhicules sur la voie publique, d'établissement recevant du public (discothèque, débit de boissons, salle de sport, etc.), de travaux de chantier, etc.

Adressez-vous au maire de votre commune. Il peut prendre un arrêté pour faire cesser ou atténuer le bruit.

 

VOTRE LOGEMENT EST MAL ISOLE

 

Vous êtes locataire : vous pouvez dénoncer le bail, mettre en demeure le propriétaire d'effectuer des travaux d'isolation ou demander une réduction de loyer.

 

Vous êtes propriétaire :

- d'un logement neuf, faites fonctionner la garantie du constructeur,

- d'un logement ancien, vous pouvez bénéficier de déductions fiscales pour les travaux d'isolation phonique et thermique que vous faites réaliser.

 

Préfecture de votre département (mission bruit)

Centre d'information et de documentation sur le bruit (CDIB) 12-14 rue Jules Bourdais 75017 PARIS Tél. : 01 47 64 64 64

http://www.ecologie.gouv.fr/-Bruit-de-voisinage-.html

 

NUISANCES, BRUITS, DEGRADATIONS PAR ANIMAUX

 

- Le propriétaire peut-il être déclaré responsable des dommages causés par son animal ?

 

En vertu de l'article 1385 du code civil, que l'animal soit sous sa garde ou se soit égaré ou échappé, le propriétaire est responsable du ou des dommages causés par l'animal. Ainsi si un chien brise sa laisse et cause la chute d'un enfant, le propriétaire peut être déclaré responsable. Il en est de même si l'animal cause des dégradations aux clôtures voisines. Mais il est déchargé de sa responsabilité si l'animal se trouve, lors de la survenance des dommages, sous la garde d'une autre personne (vétérinaire).

 

Il est possible de s'assurer contre les risques causés par un animal domestique (assurance responsabilité civile).

 

- Les aboiements

 

Les aboiements d'un chien, s'ils sont excessifs (par exemple la nuit et le jour), peuvent être considérés comme des troubles anormaux de voisinage et le propriétaire du chien peut être déclaré responsable des troubles causés. Pour faire cesser ce trouble adressez-vous : à la Mairie de votre domicile, au Commissariat de Police ou à la Gendarmerie, dont vous dépendez.

 

- Les dégâts et accidents dus au gibier

 

En cas de dégâts causés aux récoltes, soit par les sangliers,soit par les grands gibiers (cerfs, biches, daims, chevreuils), celui qui a subi un préjudice peut en réclamer l'indemnisation à l'office national de la chasse. Cette indemnisation n'est due que si le montant des dommages est supérieur à un minimum fixé par décret.

 

Les actions en réparation des dommages causés aux récoltes par le gibier se prescrivent par 6 mois à partir du jour où les dégâts ont été commis. C'est toujours le tribunal d'instance qui est compétent. Le règlement des indemnités est assuré par la Fédération départementale des chasseurs sous le contrôle de l'office national de la chasse.

 

Lorsqu'un accident est occasionné par un animal sauvage : Personne n'est propriétaire d'un animal sauvage. Cependant la victime d'un accident occasionné par exemple par un sanglier ou par un cerf qui traverse une route, peut se retourner contre les propriétaires du droit de chasse ou du territoire d'où provient l'animal, si l'accident est intervenu dans une région particulièrement giboyeuse et que les propriétaires de la chasse n'ont pas pris les mesures nécessaires pour empêcher le passage prévisible du gros gibier.

 

- Pour obtenir plus de renseignements, adressez-vous :

    - Au Tribunal d'Instance de votre domicile,

 

    - A l'Office National de la Chasse, 85 bis avenue de Wagram 75017 PARIS Tél. : 01.44.15.17.17.

 

A la Mairie, au Commissariat de Police, ou à la Gendarmerie

 

Source http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/votre_securite/votre-domicile/nuisances-sonores

 

 

 

Repost 0
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 00:00

stage_NEW.jpg

 

Atelier d'écriture à Bailleul Neuville, près deLondinière, au Grenier de la mothe

Inscrivez vous vite au 02.35.93.80.77

www.grenierdelamothe.eu

I

Repost 0
Published by ben.m - dans culturel
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 00:00

 

Culturel : La science

 

19éme édition de la Fête de la Science

du 21 au 24 octobre 2010


 392-uneaffiche-7forum.jpg


Biodiversité, biotechnologie et bioéthique, quels défis pour l'avenir ?

 

Qu'elle soit naturelle -biodiversité sauvage- ou bien gérée par l'homme - biodiversité domestique, urbaine, agricole...- ces quatre jours de fête nous permettrons d'explorer le monde du vivant, sa diversité, sa variabilité, la dynamique des interactions entre les organismes dans les écosystèmes terrestres, aériens, aquatiques... ainsi que les complexes écologiques dont ils font partie.

 

C'est un regard d'homme, de femme, d'enfant du 21ème siècle que nous poserons aussi sur les progrès réalisés dans le domaine des sciences de la vie qui ont doté les êtres humains du pouvoir d'améliorer sa santé et de contrôler les mécanismes de développement de toutes les espèces vivantes.

 

 

Pourquoi fêter la science ?

 

• Pour partager les savoirs, s'emerveiller encore du monde qui nous entoure,débattre des enjeux de notre société et repousser les frontières de l’inconnu... Pouvez-vous imaginer notre monde sans technologie, sans science, sans recherche ? Chacun de nous bénéficie au quotidien des avancées de la science et appelle de ses vœux d'autres progrès, d'autres innovations, d'autres technologies.

 

 • Pour comprendre son environnement et construire un avenir meilleur, il faut pouvoir accéder à l’information scientifique, connaître les enjeux associés aux résultats de la recherche, échanger avec les chercheurs et les membres de la société civile, transmettre aux plus jeunes la curiosité pour ce qui fera le monde de demain…

 

 • Pour agir, faire des choix individuels et collectifs, pour apporter une contribution aux débats qui traversent notre société en perpétuelle évolution. Même si la science n'est qu'une fraction de ce qu'il est légitime de consider comme "savoir" dans une société, il est important de faire dialoguer tous les "savoirs" pour utiliser au mieux les formes participatives de débat qui sont essentielles à une démocratie.

 

 

Comment fêter la science ?

 

• Tout est permis pour transmettre aux autres notre savoir aussi bien que nos interrogations, si l’on respecte les règles du jeu : l'information scientifique est validée, sa transmission est adaptée au public que l’on rencontre, le cadre est convivial... • Ateliers • Expositions • Visites de laboratoires, de sites naturels et industriels • Rencontres entre jeunes et chercheurs • Cafés des sciences • Débats • Conférences • Cinéma • Spectacles vivants...

 

• Pour tous les domaines des sciences, de la vie, et de la santé, de la matière, de la terre et de l'univers, des hommes et du patrimoine, des mathématiques, de la physique et de la chimique; des technologies et des communications, des sciences humaines et sociales, des sciences de l’environnement, des nouvelles technologies...  sont abordés.

 

Où fêter la science ?

• Partout près de chez vous, ou sur vos lieux de déplacement, grâce à l'implication des bénévoles sur l'ensemble des territoires français, au fort investissement des collectivités territoriales, à la mobilisation des communautés scientifiques et éducatives, du monde culturel, des entreprises, et à la curiosité des visiteurs...  En 2009, 3200 animations ont été labellisées sur l'hexagone et dans les DOM-COM (Polynésie Française, Guadeloupe, Martinique, Guyanne, Réunion, Mayotte, Nouvelle Calédonie).

 

• En Europe aussi, où un pas de plus est fait pour mettre en commun les ressources allouées à la recherche et au développement des technologies, grâces aux nouveaux acteurs culturels de l'espace européen et à la libre circulation des informations, des idées et des hommes. 

 

• Dans d'autres pays aussi : en algérie (université ses sciences d'Oran), au Niger ( université de Niamey) ou au Brésil par exemple en 2009...

 

Coordination HAUTE-NORMANDIE : www.scienceaction.asso.fr

Repost 0
Published by ben.m - dans environnement
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 21:11
Repost 0
Published by ben.m - dans économie
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 00:00

 

Economie : emploi des handicapés

 

Les Rencontres Handisup

Le mardi 19 octobre 2010 à la maison de l’université de Mont Saint Aignan

 

 58-affiche-des-7es-rencontres.jpg

HANDISUP organise chaque année des "Rencontres Etudiants handicapés - Entreprises".

 Cette rencontre est la seule manifestation régionale de mise en relation avec les entreprises entièrement destinée aux étudiants, lycéens et jeunes diplômés en situation de handicap.

 

500 entretiens sont menés par 50 entreprises auprès de 100 jeunes à la recherche de stages, d'emplois, de contrats en alternance ou d'informations sur les métiers et les débouchés.

 

Venez :

 

1. Rencontrer les entreprises

 

2. Vous informer sur les métiers et les débouchés

 

3. Proposer votre candidature pour un stage, parrainage, emploi d'été, contrat en alternance.

 

Cette manifestation est l'occasion de :

 

1. Rencontrer des étudiants et jeunes diplômés de toutes les filières

 

2. Faire connaître vos besoins en personnel qualifié

 

3. Trouver des candidats pour des offres de stages ou d'emplois.

 

Les entretiens, d'une durée de 15 minutes, sont planifiés par HANDISUP en fonction des attentes de chacun.

 

Programme sur www.handisup.asso.fr

Repost 0
Published by ben.m - dans économie
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 00:00

Rouen : Exposition

 

Salon de Rouen de la Société des Artistes

 41592 166223153391289 6142 n

Rouen : Hôtel du Département de Seine-Maritime

Espace Bérégovoy, entrée Cours Clemenceau

 

Exposition ouverte au public du 18/10 au10/11/2010 du lundi au vendredi de 9h à 18 h, le samedi de 14h à 18h

Fermé le dimanche et le lundi 1er novembre

Repost 0
Published by ben.m - dans culturel
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 01:33

La Chanson du Dimanche : une redécouverte

 

Régine

 

 

Bon dimanche à tous !

Repost 0