Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 00:00

Culturel : France Inter

 

Quand une radio pète un câble !

Les directions se suivent et continuent les mêmes erreurs.

france-inter-la-fin-de-la-bas-si-j-y-suis-mais-pas-forcemen.jpg 

Nous avons connu  l’ère Val à la direction de France Inter. Sans doute vous rappelez-vous de ses limogeages successifs d’artistes comiques dont le rôle était la tranche horaire de 5 minutes, juste avant le journal de 9 h 00. Une chronique un peu trop appuyée et  le comédien partait pointer à Pôle Emploi.

N’oublions pas que Philippe Val fut un très grand comique troupier, avec Patrick Font qui lui ne fait plus rire avec ses actes de pédophilie. Bref, viré de France Inter, viré de Charlie Hebdo, peut être Laurence Bloch est sur les traces de son prédécesseur.

Depuis quelques jours, elle s’est mise en tête de limoger Daniel Mermet de l’antenne de France Inter, sachant que cette émission est une institution datant de 1989.

Sur internet, les pétitions fleurissent.

Pourquoi ne pas les signer vous aussi, sachant que les émissions intelligentes sont rares. Et il serait temps aussi que le dictat d’une seule personne cesse, ainsi que des appuis politiques à ce qu’il parait.

 

Pétition pour Mermet – mobilisation contre la suppression de Là-bas si j’y suis

Laurence Bloch, la nouvelle directrice de France inter, a annoncé, vendredi, la fin de l'émission de Daniel Mermet « Là-bas si j'y suis », à l'antenne depuis 1989.

Cette décision, faite contre le souhait de Daniel Mermet et de son équipe, ne serait pas seulement une grande perte pour France Inter mais aussi un manque pour le paysage radiophonique en général.

La diversité des programmes souhaitée par la direction de France Inter passe aussi par la diversité des expressions, c'est elle qui permet de garantir la qualité du service public d'information. Supprimer Là-bas c'est se couper d'une partie des auditeurs, c'est devenir une radio comme les autres une radio sans aucune différence.

Nous auditeurs fidèles ou occasionnels de cette émission, souhaitons qu'elle continue à nous enchanter les oreilles. Là-bas si j'y suis, apporte un vent frais à France Inter, un vent fait d'informations, de partages d'émotions de poésie et de résistances.

 

Signez et faites signer cette pétition pour que Là-bas si j'y suis ne disparaisse pas.  Cliquez sur le lien suivant  http://sauvonslabas.wesign.it/fr afin de signer cette pétition

Bas du formulaire

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ben.m - dans culturel
commenter cet article

commentaires